Témoignage de victimes de Pervers narcissique

Je décide dans cet article de vous partager le témoignage poignant d'une victime d'un pervers narcissique.

Le récit d'un moment de vie très difficile et surtout la reconstruction très positive qu'a fait cette personne suite à cette séparation avec son bourreau qui avait une emprise sur elle.

J’espère que ce témoignage aidera certaines personne qui se trouvent peut-être dans cette situation actuellement.

Je vous encourage à laisser un commentaire en dessous de cet article afin de partager vous aussi votre expérience, ce que vous avez vécu comme cette personne qui préfère garder son anonymat.

 

Témoignage anonyme :

 

"Je suis une femme authentique, sincère, à la recherche de l'amour et les déceptions s'enchaînent. C'est alors que je décide de me confier à celui qui deviendra le père de mes enfants.

A ce moment précis il me soutien, m'épaule, panse mes plaies et réponds à toutes mes attentes. Je ne m'y attends pas, il me surprend et me demande en mariage ! A ce stade je ne sais pas que c'est en réalité un pervers narcissique.

Alors je décide de me rapprocher de lui, changer de ville, quitter mon job, j'attends mon premier enfant et petit à petit je découvre par hasard des mensonges. Je tente de fermer les yeux car je m'applique dans mon nouveau rôle de maman.

La réalité me rattrape, je lui demande des explications mais il n'assume jamais. J’essaie de l'aider mais c'est trop lourd. J'ai perdu toute confiance en moi, je n'ai plu de situation professionnelle et j'ai honte car je me retrouve avec un homme qui est pour un moi comme un second enfant.

Je pleure tous les soirs pendant 12 mois. Je ne vois aucune issue à cette vie de couple. J'ai toujours été joyeuse, gaie enthousiaste. 

Je décide alors de me prendre en main pour mon enfant car je me dois d'être une maman heureuse pour lui donner de l'amour. Je n'hésite pas à me tourner vers des professionnels pour me faire aider. 

J'inscris mon enfant en crèche, je recherche activement un job, je n'ai plus peur, je suis déterminée à redevenir celle que j'étais avant de le rencontrer.

Le jour de notre séparation à été pour moi comme une renaissance. Je n'avais plus à subir mais je devenais cette fois-ci réalisatrice de ma propre vie !

On a tous le droit d'avoir des faiblesses, de pleurer, de se remettre en question mais ne jamais subir la malveillance d'autrui.

Se reprendre en main c'est aller de l'avant, progresser chacun à son rythme.

J'ai décidé de faire du sport, penser à mon bien être et surtout reprendre goût à la vie et m'entourer de belles personnes.

C'est d'ailleurs que je profite de cette occasion pour remercie Thomas pour ses précieux conseils car parfois on peut rencontrer des difficultés après un échec afin de se reconstruire.

L'essentiel c'est de relever la tête et comprendre que parfois le bien ressort à travers le mal. "

 

5 commentaires

Et les séquelles? Pas de séquelles dû aux trahisons? Gaz lighting? Manipulations? Mensonges? Violence emotionelle, psychologique, physique, dépersonnalisation,le chaud et le froid, la critique constante et le rabaissement etc….tout ca en étant toujours très enveloppée en alternance, voir en superposition d’affection, de compliments incroyables, de mots et de petits surnoms affectueux, et de gentillesse, les mystères, qui nous font penser à lui encore plus, et nous rend encore plus remplie d’incertitudes ,ne sachant plus qui on est, ou a que point un évènement,un comportement, un action est plus ou moins grave ou pas, ne plus savoir si nos comportements, notre personnalité est correct, on est insécure, frustrés, besoins non comblés, limites non respectées, on devient agressif et déprimé, on n’a pas le droit de s’exprimer on a pas le droit de pleurer on n’a pas le droit d’être trop rire ni d’être en colère on n’a pas trop le droit de parler on a juste le droit d’être d’accord et de suivre le mouvement et surtout ne pas s’attendre être remercier ou encourager pour nos bonnes actions mais seulement être pour ce qui ne fait supposément pas l’affaire, mais valoriser et et complimenter pour notre physique nos performances sexuelles pour nous attributs advenants que c’est un pervers narcissique sexuel, on
une attention constante, positive ou négative ca reste de l’attention, et quand elle est constante elle devient un vide sans fin lorsqu’on se retire ou lorsqu’il décide de faire le traitement du silence et de l’ignorance, quand je suis parti il y a un mois environ je me suis trouvé complètement démuni et isolé et je le suis encore et je ressens encore ce vide . Je suis partie en laissant qui j’étais là-bas parce que je suis arrivée là-bas authentique et transparente et je suis reparti complètement démuni tellement il m’avait transformé et je ne connais plus la personne qui vit dans mon carré dans ma tête présentement mais je sais que je suis resté là-bas toute mon essence tout ce qui faisait que j’étais pleine je me sentais vivante que je me sentais authentique que j’étais moi-même et rester là-bas toute ma force. Je ne sais pas comment la récupérer je le sais pas comment je vais faire pour passer au travers pourtant vous disiez vous être centré sur moi je suis loin d’être aussi certain d’être soulagé parce que même si j’étais malheureuse là-bas la plupart du temps était triste et déçu ou frustré blessé pourtant je n’était pas si vide. Mais maintenant je le suis je ne suis même pas capable de d’aller à des rendez-vous tout simple et de poster des colis ou aller à l’épicerie alors je suis bien contente si vous vous en sortez un compte mais en ce qui me concerne je crois bien que je vais devoir mettre un terme mes souffrances

Chantal 07 novembre 2022

Je me reconnais dans ce récit. je me suis séparée de lui après 15 ans de vie commune. J’ai eu du mal car j’ai attendu de ne plus l’aimer. mais c’était mon deuxième mariage et je ne voulais pas croire que je mettais trompée sur lui. il avait l’air tellement sincère TROP ! Mais il m’avait pris ma gaieté, mon optimisme, ma joie de vivre. .ses mensonges ses tromperies ses infidélités son comportement était destructeur nocif. Alors j’ai pris ma décision à la suite de la naissance de ma petite fille car je ne voulais pas qu’il m’inflige ce qu’il m’avait infligé avec mes deux filles « de la jalousie excessive destructrice. Et quel soulagement après la séparation mais je suis passée par des phases de reconstruction mais je suis libérée de cette emprise psychologique qu’il m’a fait subir . Le seul moyen de s’en sortir c’est de quitter de genre de personne moi je l’ai fait alors toutes les femmes en sont capables !

Laurence 07 novembre 2022

Oui c est compliqué de rompre avec un pervers narcissique car lorsque vous rompez .Il retourne la situation en disant que c’est lui qui rompe parce je suis une mauvaise personnel.le développement personnel fait alors qu’on travaille, et on se rend compte que non.c est nous les gentils …

Dudreuil 07 novembre 2022

Cette personne s’en est bien sortie ! Un an c’est peu, même si les dégâts sont longs à réparer. J’ai tenu 12 ans : grâce à lui j’ai perdu mon job (enseignante), mes amis, mon avocate avait tellement peur de lui que sa voix chevrotait et c’est moi qui lui remontait le moral 🙄.
J’ai réussi à partir avec mes trois enfants (dont deux en bas âge), le minimum de choses et je n’ai pas au départ osé demander le divorce de peur de représailles… lorsque j’en ai eu le courage, effectivement, je l’ai payé cher. Mon divorce a duré 12 ans ! Ça paraît impossible, mais quelqu’un qui veut vous pourrir la vie ET qui est pervers narcissique utilisera tout ce qu’il peut (et ils ont de l’énergie à revendre) : travail, enfants, fatigue physique, manque de connaissance du milieu de la justice etc. Tout est bon pour vous démolir.
Quand un jour quelqu’un vous ouvre les yeux et vous conseille de lire “Le harcèlement moral” de Marie-France Hirigoyen…vous comprenez enfin que vous n’êtes coupable de rien mais que vous avez vécu avec un détraqué.
Il faut beaucoup de temps pour se reconstruire, et quelquefois, on n’ose pas en parler de peur d’être prise pour une folle. D’autant qu’un pervers narcissique a TOUJOURS l’air angélique face à une personne extérieure…donc on ne vous croit pas (c’est vous le vilain petit canard, un comble).
Puisque désormais il y a quelqu’un comme Thomas qui peut vous écouter et vous aider à sortir de l’ornière (voire du gouffre) n’hésitez pas…
Rester dans son coin est la pire des choses à éviter ! C’est tout ce qu’un (ou une !) pervers narcissique attend : que vous vous sentiez seul(e) pour vous remettre le grappin dessus : JAMAIS ! Parlez uniquement aux personnes en qui vous avez confiance les yeux fermés.
Courage, maintenant les langues se délient 🙏

Marie 07 novembre 2022

Pour moi, ça été 12 ans de vie avec un pervers narcissique, bipolaire et ayant des problèmes avec l’alcool. 12 années de lutte, de remises en questions, de désespoirs, de violence psychologique mais surtout pour finir, l’acquisition de beaucoup de force. C’est dans mon caractère, ne jamais baisser les bras. Si on pouvait voir à l’extérieur les dégâts causés par ces personnes (homme/femme) ce serait horrible à voir. C’est le combat le plus difficile, c’est la reconstruction interne. Mais on y arrive. Je travaille bcp sur moi, malheureusement je dois avoir la malchance de mon côté, sur 10 hommes, s’il y en a un qui est toxique, c’est celui là qui va venir à moi et parce que mon estime n’est pas encore top, je vais accepter. Bref… faut travailler sur soi, cela s’apprend et surtout ne pas baisser les bras! Jamais. Merci pour tous ces précieux conseils. Angela

Fernandes Angela 07 novembre 2022

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Découvre mes nombreux programmes. Ils sont conçus pour que tu puisses apprendre depuis chez toi (sur ton téléphone ou pc) au travers de plusieurs heures de coachings vidéos et avec de nombreux exercices pratiques pour t'aider à changer de vie !

Thomas Sicsic Coach